Publication Cover

La loi salique: Retour aux manuscrits

pISBN: 978-2-503-59986-1
eISBN: 978-2-503-59987-8
doi: 10.1484/M.HAMA-EB.5.128703
Download: PDF(151.70MB)

Abstract:

La loi salique a été l’objet d’une attention approfondie à la fin du Moyen Âge, où elle fut utilisée par les partisans du roi de France pour justifier les successions royales et l’éviction du roi d’Angleterre, aussi bien qu’à l’époque moderne et contemporaine, car les érudits y ont cherché l’expression des coutumes germaniques originelles. Pour autant, elle n’a fait l’objet que d’une édition partielle et les manuscrits qui la comportent, copiés à ‘époque carolingienne, n’ont encore jamais fait l’objet d’une étude systématique. L’étude revient sur les conditions de l’échec d’une édition scientifique de la loi salique, au milieu du XXe siècle, puis se consacre aux témoins manuscrits, copiés après 750. La comparaison détaillée des différentes versions du texte et des différents recueils manuscrits jette un nouvel éclairage sur l’histoire compliquée de ce texte.

La loi salique constituait, au VIIIe, un ensemble d’articles aux contours flous, dont l’association à l’autorité royale mérovingienne n’empêchait la liberté de composition de chaque copiste, qui élaborait son propre assemblage des articles juridiques. Toutes les versions de la loi salique étaient considérées comme valables et ce n’est qu’à partir du règne de Louis le Pieux que la version la plus récente du texte fut préférée aux autres, probablement en raison de sa clarté. Le nombre important de copies de petit format du texte, dans la première moitié du IXe siècle, semble montrer le recours courant à la loi salique par les détenteurs de l’autorité dans l’ensemble de l’empire carolingien.

Table of Contents

Series Updates

Purchase Options

Individual Offers

Institutional Offers